Eidgenössischer Schwingerverband / Association fédérale de lutte suisse

Eidg. Schwing- und Älplerfest (ESAF) Zug, 24.08.2019

Christian Stucki sacré roi de la lutte – la fabuleuse FFLS à Zoug restera longtemps gravée dans les annales du sport

Le comité d'organisation, sous la houlette de Heinz Tännler, a dénombré plus de 420 000 visiteurs pendant les trois jours de la manifestation à Zoug – le concept de sécurité et de circulation a été un des facteurs de ce succès.

En sa qualité de fête des superlatifs, la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres à Zoug entrera dans les annales de l’Association fédérale de lutte suisse. Christian Stucki, de la région bernoise des Trois-Lacs, ne vient certes ni de Zoug ni de Suisse centrale, mais son côté foncièrement sympathique a été plébiscité par le public de l’arène de Zoug. Lors de la passe finale, il s’est imposé contre Joel Wicki d’Entlebuch en seulement 41 secondes. Avec des températures de près de 30 degrés ce dimanche, tant les performances sportives que le soleil auront fait transpirer les 56 000 spectateurs, dans une arène bondée. Ces derniers n’auront certainement pas regretté d’avoir fait le déplacement – le programme concocté par le comité d’organisation autour de Heinz Tännler a été riche et varié, tout au long des trois jours de fête.

« Nous sommes entièrement satisfaits et avons même dépassé nos attentes les plus audacieuses », a déclaré Heinz Tännler lors de la conférence de presse de clôture, quelques minutes avant que Christian Stucki ne lui vole la vedette au centre des médias. Le président du comité d’organisation a non seulement évoqué l’excellence du programme sportif, mais aussi et surtout, rendu hommage aux prouesses en termes d’organisation, laquelle a également été louée par Paul Vogel, président de l’Association fédérale de lutte suisse (AFLS). Du vendredi au dimanche, plus de 420 000 spectateurs ont profité de l’occasion pour visiter la ville de Zoug et ses points forts. Heinz Tännler a parlé de « charnière entre la ville et la campagne » – et du fait que Zoug a pu se présenter sous un autre jour, un peu moins connu jusqu’à présent.

En parlant de « prouesse » d’organisation, Heinz Tännler se référait principalement au concept de sécurité et de circulation. 90% des visiteurs ont opté pour les transports publics – c’est exactement ce que le comité d’organisation souhaitait dans le meilleur des cas. Il n’est donc pas surprenant que les Zugerland Verkehrsbetriebe (ZVB) tirent également un bilan positif. Il n’y a pas eu d’incidents majeurs sur le réseau des ZVB. « Nos horaires spéciaux FFLS et la fréquence accrue se sont avérés payants. L’atmosphère bon enfant et festive était également perceptible dans nos bus », a écrit l’entreprise. Les hôtes de la région de Schwyz, arrivés par le bateau « Navette des lutteurs » à 5h30 du matin en provenance d’Arth, ont fait l’expérience d’un voyage d’un genre particulier : arrivée au débarcadère de Zoug à 6h30 pour être, les deux jours, pile à l’heure afin d’assister aux premières passes dans l’arène.

L’ambiance était chaleureuse non seulement dans les moyens de transport, mais aussi dans la ville de Zoug et ses environs. Les services d’urgence ont eu à s’occuper de « petites blessures et de quelques différends » – ni plus ni moins, ce qui prouve que la fête de la lutte attire certes de très nombreux spectateurs, mais le tout dans une atmosphère résolument pacifique. Heinz Tännler a également remercié les plus de 6000 bénévoles, ainsi que l’armée et la protection civile, qui ont fait de ces trois jours à Zoug un « festival sportif et populaire inoubliable ». Le Président du Comité d’organisation a aussi abordé le concept d’élimination des déchets, lequel a parfaitement fait ses preuves. « Les bénévoles ont réussi à nettoyer l’arène de Zoug et l’ensemble du site pendant la nuit, de sorte que c’était un vrai plaisir d’y revenir tôt le matin ». De manière générale, les mesures de durabilité ont pu être mises en pratique.

La FFLS à Zoug a finalement prouvé qu’un événement de cette ampleur pouvait se dérouler même au cœur d’une petite ville comme Zoug. Heinz Tännler a profité de cette occasion pour exprimer sa gratitude à tous les habitants de la ville, en particulier à ceux du quartier de l’Herti qui enduré beaucoup au cours des semaines et mois passés.
« L’organisation d’une fête de la lutte et de jeux alpestres est toujours une entreprise extrêmement délicate », a-t-il conclu.

Enfin, la finale du lancer de la pierre d'Unspunnen a eu lieu dimanche après-midi. Remo Schuler a lancé la pierre de 83,5 kg le plus loin (3,69 m) et s'est imposé devant Simon Hunziker et Martin Laimbacher dans l’arène de Zoug.

Pour plus d’informations :
Freddy Trütsch, responsable médias et communication, tél. 079 340 68 34

Zoug, le 25 août 2019

Nombre de lutteurs276
Nombre de spectateurs420000

retour à l‘aperçu

  • Festumzug (©Lorenz Reifler)
  • Festumzug (©Lorenz Reifler)
  • Festumzug (©Lorenz Reifler)
  • Festumzug (©Lorenz Reifler)
  • Einmarsch (©Lorenz Reifler)
  • Einmarsch (©Lorenz Reifler)
  • Einmarsch (©Lorenz Reifler)
  • Einmarsch (©Lorenz Reifler)
  • Bieri Christoph - Forrer Arnold (©August Köpfli)
  • Döbeli Andreas - Inniger Thomas (©August Köpfli)
  • Bless Michael - Käser Remo (Lorenz Reifler)
  • Unterhaltung (©Lorenz Reifler)
  • Schuler Christian - Wenger Kilian (©Lorenz Reifler)
  • Alpiger Nick - Giger Samuel (©Lorenz Reifler)
  • Reichmuth Pirmin - Stucki Christian (©Lorenz Reifler)
  • Glarner Matthias - Orlik Armon (©Lorenz Reifler)
  • Arena-Brunnen (©Lorenz Reifler)
  • Kocher Remo - Zimmermann Martin (©August Köpfli)
  • Anderegg Simon - Wicki Joel (©Lorenz Reifler)
  • Gnägi Florian - Orlik Armon (©Lorenz Reifler)
  • Unterhaltung (©Lorenz Reifler)
  • Siegermuni Kolin (©Lorenz Reifler)
  • Schwingerhosen (©Lorenz Reifler)
  • Arena-Brunnen (Lorenz Reifler)
  • (©August Köpfli)
  • Bösch Daniel - Räbmatter Patrick (Lorenz Reifler)
  • Orlik Armon - Wenger Kilian (Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Festakt (©Lorenz Reifler)
  • Arena (©Lorenz Reifler)
  • Aeschbacher Matthias - Kropf Thomas (©Lorenz Reifler)
  • Bieri Marcel - Giger Samuel (©Lorenz Reifler)
  • Schlussgang (©Lorenz Reifler)
  • Schlussgang (©August Köpfli)
  • Kranzabgabe (©Lorenz Reifler)
  • Wicki Joel (©Lorenz Reifler)
  • Stucki Christian (©Lorenz Reifler)

retour à l‘aperçu